Travail, droits et immigration. Une comparaison entre l'île Maurice et l'île de La Réunion, années 1840-1880

Par Alessandro Stanziani
Cet article compare les définitions, pratiques et contraintes légales qui ont eu cours à l’île Maurice et à l’île de La Réunion aux XVIIIe et XIXe siècles. Il entend dépasser les interprétations usuelles qui soulignent soit la rupture historique créée par l’abolition de l’esclavage et le rôle du contrat libre soit, au contraire, leur valeur purement formelle, sans impact réel sur l’économie et la société. Entre ces deux extrêmes, on peut mesurer, grâce à des archives locales et coloniales, de quelle manière les immigrés engagés ont pu (ou non) défendre leurs droits, pourquoi ils l’ont fait et avec quelles implications pour les hiérarchies sociales et les dynamiques historiques de l’économie. La comparaison entre deux territoires – Maurice et La Réunion – permet d’éclairer les significations et les applications différentes des règles dans les Empires coloniaux français et britannique.
Voir l'article sur Cairn.info