Francis Concato, Pierre Largesse, La Chambre et la Fabrique. Histoire de la Chambre de Commerce d’Elbeuf de 1861 à 1914, 2001

Concato (Francis), Largesse (Pierre), La Chambre et la Fabrique. Histoire de la Chambre de Commerce d’Elbeuf de 1861 à 1914. Elbeuf, Chambre de Commerce et d’Industrie d’Elbeuf, 2001, 422 pages.

par Claire Lemercier  Du même auteur

Au sein d’une production éditoriale croissante, celle de l’ « histoire consulaire », cet ouvrage se distingue par ses qualités proprement historiennes. Les auteurs avaient déjà donné un volume consacré à la Chambre Consultative d’Arts et Métiers, devenue Chambre de Commerce en 1861. Ici, avec des sources plus riches, ils ne se contentent pas d’évoquer une économie locale dominée par la production lainière en crise. De façon claire, propre à permettre les comparaisons, ce sont les pratiques d’une institution qui sont évoquées, sans tomber dans le piège de son identification au patronat local. Les auteurs pointent conflits et négociations – entre commerçants et fabricants ; autour du caractère secret des délibérations ou de la coordination entre chambres de Commerce –, et prennent au sérieux les tâches de régulation économique de l’institution.

Au-delà des débats classiques sur le libre-échange – bien retracés, avec la complexité des procédures de consultation en la matière – ou sur les questions sociales – la Chambre va jusqu’à gratifier le commissaire de police luttant contre les vols dans les fabriques –, ce sont en effet des aspects méconnus du fonctionnement réel de l’économie qui apparaissent. Monnaies de nécessité, normes de qualité – « usages » contre fabrication de « nouveautés » –, information des commerçants – bulletins, expositions –, mais aussi formation des contremaîtres ou encore moyens d’encourager l’exportation : autant de questions récurrentes posées aux milieux d’affaires depuis le début du XIXe siècle. Les chambres de Commerce sont loin d’être toujours capable de les régler, même localement, et les auteurs le montrent bien dans le cas d’Elbeuf. Mais l’existence de formes de régulation qui ne passent ni par la loi ni par les mécanismes de marché mérite ces descriptions précises. Si les auteurs fournissent aussi un véritable dictionnaire biographique et un traitement prosopographique rigoureux, leur livre attire surtout l’attention sur un pan encore méconnu – malgré les travaux de Jean-Pierre Hirsch, auxquels ils rendent un hommage justifié – de l’histoire économique française.


Auteur d'ouvrage recensé

Thème

Période

Pays