Le Mouvement social aux Rendez-Vous de l’Histoire de Blois 2015 : en réécoute

Les 18e Rendez-vous de l’Histoire de Blois, organisés du 8 au 11 octobre, sont consacrés à la thématique des Empires. À l’occasion de la sortie de son numéro spécial, Le Mouvement social propose un débat sur les relations entre « race », « citoyenneté » et révolution aux Amériques, dans l’horizon d’une égalité en construction […]

Lire la suite

Retours sur les Rendez-Vous de l’Histoire 2014 de Blois

Les Rendez de l’histoire, manifestation annuelle organisée à Blois, ont mis à l’honneur le thème des rebelles en 2014. La revue a choisi de mettre en avant la place des rébellions ouvrières, qui ont toujours constitué, avec l’histoire sociale du travail, un de ses sujets de prédilection. Dans une deuxième table ronde, elle a illustré […]

Lire la suite

Le Mouvement social aux rendez-vous de l’Histoire de Blois : Où va l’histoire sociale de la guerre?

Dans le cadre de la 16e édition des Rendez-vous de l’Histoire de Blois (10-13 octobre 2013), Le Mouvement social organise une table ronde sur le thème « Où va l’histoire sociale dela guerre ? » le dimanche 13 octobre. Aborder la guerre – et tout particulièrement la Grande Guerre – comme objet d’histoire sociale n’est pas une démarche […]

Lire la suite

Etudier le travail dans une perspective transnationale : pour une histoire globale du travail.

Le 7 février à la BULAC, dans le cadre des Rencontres autour du livre de la Bibliothèque des langues et civilisations, a été organisée une table ronde avec des auteurs du n°241, « Travail et mondialisation » : – Marcel van der Linden , coordinateur du numéro – Michel Pigenet – Alessandro Stanziani – Magaly Rodiguez Garcia […]

Lire la suite

François Buton. Rebond sur la réponse de Raphaëlle Branche (autour de l’ouvrage L’embuscade de Palestro, Algérie 1956 ).

En prolongement de la controverse publiée dans le n°238, François Buton réagit ici à la réponse faite par Raphaëlle Branche à sa lecture de l’ouvrage L’embuscade de Palestro, Algérie 1956

Lire la suite

Robert Castel, La discrimination négative : citoyens ou indigènes ?

Robert CASTEL. – La discrimination négative : citoyens ou indigènes ? Paris, Seuil, 2007, 129 pages. « La République des idées ». La discrimination est un sujet « dans l’air du temps », mais sur lequel, en France, les tentatives de conceptualisation sociologique sont encore rares1. Robert Castel est un éminent sociologue, dont les travaux sur les processus de constitution et […]

Lire la suite

Alain Bataille, Michel Cordillot, Former les hommes et les citoyens. Les réformateurs sociaux et l’éducation, 1830-1880

Alain BATAILLE, Michel CORDILLOT. – Former les hommes et les citoyens. Les réformateurs sociaux et l’éducation, 1830-1880, Paris, Les éditions de Paris Max Chaleil, 2010, 213 pages. Alain Bataille, président du Musée du livre scolaire d’Auxerre, et Michel Cordillot, spécialiste de l’histoire des mouvements sociaux anglo-saxons et des pensées socialistes pré-marxistes, publient une anthologie de […]

Lire la suite

Y a-t-il eu un complot anarchiste contre la République à la fin du XIXe siècle ?

Les historiens de l’anarchisme et la question de l’organisation La démarche Les sources : la série M des archives départementales Comment le mouvement anarchiste de la fin du XIXe siècle est bien loin d’être une vaste organisation propre à mettre en œuvre le complot anarchiste L’action anarchiste des années 1880 et du début des années 1890 […]

Lire la suite

Réponses à Vivien Bouhey

Question de l’organisation Rapports de police La chair et le prénom Note de la rédaction du Mouvement Social Le texte qui suit est une réponse faite par Marianne Enckell, à l’occasion d’une correspondance privée en janvier 2010, suite à la publication par Vivien Bouhey d’un article précédent sur le site RA-Forum. Nous reproduisons cette réponse […]

Lire la suite

Christophe Prochasson, 14-18. Retours d’expériences. Paris, Texto, 2008, 431 p.

Christophe Prochasson à travers ce volume d’articles, antérieurement publiés dans divers livres et revues, les chapitres IV et l’épilogue étant seuls inédits, revient sur ce qui fait le cœur de l’historiographie française aujourd’hui, à savoir les questions posées par le témoignage et son utilisation dans l’économie de « vérité » appliquée ici à la guerre. Onze chapitres se […]

Lire la suite