Les mutineries de la mer Noire : 1919 et les origines du Parti communiste français

par Matt Perry  Du même auteur

Résumé

Cet article situe la naissance du Parti communiste français (PCF) dans le prolongement des épisodes de mutineries qui s’étendirent, à partir des villes portuaires de la mer Noire jusqu’en France, durant l’année 1919. Il explore d’abord la nouvelle historiographie de 1919 afin de décrire la conjoncture mondiale particulière dans laquelle se situe l’émergence des mutineries et du PCF. Ensuite, les « répercussions » des mutineries révèlent la façon dont ces événements furent utilisés et la place qu’ils occupèrent dans le combat politique, en particulier comment ils devinrent un mythe fondateur du parti et furent ainsi récupérés. En ce qui concerne le combat politique, la vague insurrectionnelle de 1919, dont les mutineries constituèrent l’apogée, représente le moment d’espoir révolutionnaire de cette génération, et contribua à réorganiser de manière cruciale la classe ouvrière française de l’après-guerre et les courants politiques de la gauche française, réorganisation qui fut plus tard formalisée durant le congrès de Tours. Les mutineries occupèrent une place prépondérante pendant le congrès et restèrent ensuite un signifiant majeur pour le parti.

Plan de l’article
  • Les mutineries de la mer Noire et 1919, année cruciale
  • Les répercussions des mutineries : un mythe fondateur (détourné) du communisme français
  • Expérience versus mythe : Les insurgés de la mer Noire
  • Conscience des mutins : émotions et apprentissage
  • Doléances des mutins et sources historiques
  • 1919 : cent ans après