Salariés et syndicats

Épreuves professionnelles et engagement collectif dans la presse en ligne à Moscou (2012-2019)

par Françoise Daucé  Du même auteur

Résumé

Dans la Russie des années 2010, le regain d’intérêt pour le syndicalisme dans les médias indépendants fait figure d’énigme tant le modèle syndical a été marginalisé après la chute de l’URSS et tant les emprises politiques pesant sur les mouvements alternatifs semblent défavorables à l’émergence d’organisations syndicales. Comment agir collectivement dans ce contexte ’ L’exemple de la création d’un Syndicat indépendant des journalistes en 2016 permet de réfléchir aux épreuves politiques et professionnelles qui suscitent un intérêt renouvelé pour l’action collective. En Russie, les journalistes appartenant aux médias libéraux, notamment numériques, font face à des difficultés qui associent emprises politiques et fragilité salariale. Les conflits éditoriaux dans les rédactions s’accompagnent généralement de licenciements, démissions et réembauches. Dans ce contexte, l’intérêt pour le syndicalisme ressurgit, afin de répondre aux défis posés par des carrières professionnelles sous contrainte politique.

Plan de l’article
  • L’indépendance des journalistes dans le monde des libertés numériques
    • Les réalités du marché médiatique
    • L’affaiblissement des solidarités professionnelles et collectives
    • La vivacité des convictions démocratiques et libérales
  • Des journalistes hors du commun face aux emprises politiques
    • Les contraintes politiques et législatives
    • L’expérience des emprises sur les rédactions
  • La création du syndicat, un retour fragile à l’action en commun
    • La création du Syndicat indépendant des journalistes
    • Réaffirmer les droits professionnels face aux emprises
    • La fragilité des engagements syndicaux dans un monde incertain