Répertoires de la répression

Traiter le péril jeune. Ayhan Songar, un psychiatre au service du régime militaire en Turquie (1980-1983)

par Zeynep Bursa-Millet  Du même auteur

Résumé

La Turquie des années 1970 est profondément marquée par la violence politique. Sous le régime militaire post-coup d’État (1980-1983), une collaboration étroite se met en place entre les militaires putschistes et des intellectuels de droite autour d’un projet de rééducation, de disciplinarisation et de pénalisation de la jeunesse, considérée comme l’acteur principal de cette décennie violente. Ayhan Songar, figure éminente de la droite turque mais aussi professeur de psychiatrie et médecin-légiste, a joué un rôle clé dans cette collaboration. L’étude de sa trajectoire intellectuelle et professionnelle dans les années 1970 et 1980 permet de mieux comprendre comment le nouveau régime a cherché à légitimer scientifiquement son pouvoir et ses réformes destinées à la jeunesse.

Plan de l’article
  • Une jeunesse contestataire
  • L’État turc, ses intellectuels et la jeunesse
  • Pathologiser l’engagement politique : les recherches de Songar dans les prisons turques
  • La psychiatrie au service d’une définition ethno-confessionnelle de la jeunesse militante

Autres articles du dossier Répertoires de la répression