Répertoires de la répression

Le Comité Maurice Audin : s’organiser contre la torture

par François-René Julliard  Du même auteur

Résumé

Cet article se propose, à partir d’archives privées et d’entretiens, de présenter l’histoire du Comité Maurice Audin. Né pendant la « bataille d’Alger » (1957), ce comité devient l’un des principaux acteurs de la lutte anticoloniale en métropole. À partir du cas de la disparition de Maurice Audin, ses membres, principalement des universitaires, étendent leur dénonciation à l’ensemble des actes de torture et de violence de guerre commis par l’armée française en Algérie. Organisation militante originale, le comité doit sa pérennité à une solide insertion dans les réseaux anticolonialistes de l’Université, de la presse et de l’édition. L’article évoque particulièrement la hiérarchie interne du comité et la division du travail militant en son sein.

Plan de l’article
  • De l’affaire Audin à la lutte contre la torture : genèse et structuration du comité
  • Entre division du travail militant et contraintes financières : quel fonctionnement concret ’
  • Engagements individuels, réseaux collectifs
  • La bataille de l’écrit et de l’image
  • Chronologie
  • Archives