Les élites face à la transformation urbaine

Les invasions barbares ou le tramway criminel (Paris, 1872-1914)

par Alain Faure  Du même auteur

Résumé

Cet article traite des résistances à l’installation et au développement des lignes de tramway à Paris entre 1872 et 1914. Le passage des véhicules dans certains hauts lieux de la mondanité et du luxe suscita en effet de vives campagnes dans la presse de droite et de nombreuses protestations d’élus conservateurs, qui y voyaient la mort du Paris riche et de ses espaces d’entre-soi. Le tramway était supposé être l’instrument de cette volonté de destruction, d’où son surnom de « tramway des barbares ». L’intérêt de ces épisodes a été de susciter un discours très net d’exclusion du pauvre et du vulgaire de la part des représentants du Paris de l’ouest. Que des rails viennent en perturber l’harmonie était ressenti par les élites de la naissance et de l’argent comme une atteinte à leur sociabilité et à leur territoire.

Plan de l’article
  • Le rail et les équipages
    • Des véhicules envahissants
    • Le bel écrin du monde
  • Un véhicule pris de haut
  • Les intrusions criminelles
    • Les tramways scandaleux
    • Un complot contre Paris