Politiser l’économie : les coopératives revisitées

« Il ne suffit pas d’être un bon client ». Coopératives et société de consommation dans le Midwest des États-Unis (1917-1940)

par Alexia Blin  Du même auteur

Résumé

Cet article étudie le cas d’une fédération de coopératives de consommateurs dans le Midwest, le Cooperative Central Exchange (CCE), entre 1917 et les années 1930. Il vise à démontrer l’intérêt de ce type d’entreprises pour les historiens de la consommation, en apportant une contribution directe à plusieurs débats importants dans ce champ de recherche. Organisé en 1917 par des immigrants d’origine finlandaise, majoritairement fermiers et socialistes, pour lutter contre les marchands locaux, le CCE rencontre bientôt un succès commercial important et cherche à faire jeu égal avec les grandes chaînes de magasins de la région. L’histoire de cette fédération permet de mettre en évidence trois éléments souvent négligés par l’historiographie : elle illustre la possibilité pour les acteurs de conserver un rôle actif et politisé dans l’émergence de la société de consommation ; elle permet de restituer l’importance et la spécificité des territoires ruraux dans l’évolution des modes de consommation ; enfin, elle montre la persistance de liens puissants entre le monde de la consommation et celui de la production, au sein même du processus de transition vers la consommation de masse.

Plan de l’article
  • L’essor d’une entreprise contestataire
    • La coopération rurale, une réalité méconnue
    • Une entreprise démocratique de plus en plus puissante
    • Des consommateurs très politiques
  • Concurrencer les chaînes de magasins sur leur propre terrain
    • Les chaînes et le modèle de la centralisation
    • Être davantage qu’un bon client
  • Les mondes imbriqués de la coopération
    • Des entreprises frontalières
    • Les consommateurs au secours des producteurs