Point de vue. L’endettement des étudiants : un cas américain ?

par Marianne Debouzy  Du même auteur

Premières lignes

La dette étudiante américaine a atteint en 2018 un niveau record : plus de 1 500 milliards de dollars. Elle est donc devenue une question centrale pour les étudiantes et étudiants, pour les familles, et elle peut poursuivre les débiteurs tout au long de leur vie. Elle met en cause à bien des égards les universités, les États et le gouvernement central, et même les établissements (…)

Plan de l’article
  • Une rupture avec la tradition « émancipatrice » de l’éducation
    • La fin de la « Grande Société »
    • L’explosion du coût des études et des établissements à but lucratif
    • La dette, instrument de domination ’
  • Néolibéralisme et endettement étudiant
    • Une « industrie de la dette » ’
    • Multiplication et diversité des prêts étudiants
    • La dette dans le système néolibéral
  • Les contestations de la dette
    • Une montée des mobilisations contestataires
    • La rareté des soutiens politiques et médiatiques
    • Quels risques pour la société américaine ’