L’Union des femmes françaises pendant les Trente Glorieuses : entre « maternalisme », droit des femmes et communisme

par Dominique Loiseau  Du même auteur

Résumé

Le développement après 1945 de l’Union des femmes françaises (UFF), née durant la Résistance, correspond à la volonté du PCF de regrouper dans une organisation de masse des femmes de milieux populaires autour de revendications concrètes. Sans nier le rôle de courroie de transmission des positions du PCF qu’a joué l’UFF, l’article veut, à travers l’activité de l’association, saisir qui sont les adhérentes, ainsi que les modalités militantes et les terrains d’action qui leur sont proposés. L’objectif de l’UFF est de faire des problèmes quotidiens un vecteur de politisation, via des interventions apparentées à une maternité sociale. Mais d’autres thématiques sont également exploitées (comme la paix, le soutien aux grèves, les droits des femmes), le décalage entre adhérentes et militantes créant parfois des situations paradoxales (par exemple sur l’appréhension du travail des femmes).

Plan de l’article
  • Une association féminine liée au PCF
  • Une organisation pour les femmes de milieu populaire
    • Les effectifs
    • Adhérentes et militantes
    • Au sein des couples
  • Faire de la vie quotidienne un vecteur de politisation
    • Améliorer ensemble le quotidien
  • Un pacifisme particulier
  • Le rapport au travail
    • Soutien aux grèves
    • Le travail salarié des femmes
  • Droits des femmes
    • Le corps des femmes
    • Le féminisme