La CGT et l’étranger

Xénophobie en mer. Marins français contre étrangers dans la Communauté européenne (1971-1975)

par Emmanuel Comte  Du même auteur

Résumé

Cet article présente le conflit qui affecta dans la première moitié des années 1970 la marine marchande française suite à son ouverture aux marins d’autres pays de la Communauté européenne. La Cour de justice européenne condamna la France dans cette affaire. Ce cas éclaire les relations entre syndicats, salariés et immigration, ainsi que le rôle politique des institutions communautaires. L’étude s’appuie sur les documents du ministère des Transports, de l’Assemblée nationale, du Sénat, de la CGT, ainsi que sur des documents de la Commission, du Conseil et de la Cour de justice des Communautés européennes. L’article met en évidence l’importance de la xénophobie dans la marine marchande française, ainsi que le rôle du cadre institutionnel communautaire pour faire respecter les accords internationaux et, ce faisant, maintenir un équilibre européen.

Plan de l’article
  • Les origines d’un conflit : un monde national dans un marché commun
  • Le conflit autour de la procédure législative (octobre 1971-décembre 1973)
  • L’issue du conflit dans le sillage de l’arrêt de la Cour (avril 1974-mai 1975)