Mobilisations pour l’environnement après 1968

Givaudan-France : contestation sociale et environnementale en contexte de crise (1979-1981)

par Vincent Porhel  Du même auteur

Résumé

En analysant un accident industriel survenu à Lyon en 1979, cet article entreprend de questionner les dynamiques de mobilisation et les réponses institutionnelles qui lui sont apportées dans un contexte de conscience de crise. Face à une mobilisation multiforme réunissant syndicalistes, militants politiques et riverains de l’usine touchée qui réclament un contrôle du risque, la réponse institutionnelle aboutit progressivement à la normalisation de la situation, sous couvert des impératifs économiques. Dans ce contexte, les ouvriers privilégient les emplois et la proximité, contre les exigences d’un comité de quartier. Ce positionnement aboutit à entériner l’extinction d’une contestation sociale héritière des années 1968, tout en annonçant le crépuscule de la centralité ouvrière dans la société française.

Plan de l’article

  • Un accident industriel en contexte de crise
  • Gérer le risque
  • Les dynamiques de la contestation
  • L’affaiblissement de la contestation ouvrière