La jeunesse ottomane, enjeu des luttes nationales (1914-1919)

par Nazan Maksudyan  Du même auteur

Résumé

À partir du milieu du XIXe siècle et surtout pendant la Première Guerre mondiale, les enfants furent un des enjeux de l’agitation nationaliste, sociale et religieuse. La structure multireligieuse, multiethnique, multilingue de l’Empire ottoman et la désunion de l’idée de nation ont compliqué ce que les enfants ottomans représentaient. Des combats de rue aux organisations de scoutisme, des campagnes de « protection de l’enfance » à l’ouverture d’orphelinats, les enfants ottomans issus de différentes identités communales ont incorporé et reproduit la crise politique interne et les rivalités en tant qu’agents et cibles de la politique nationaliste. Fondé sur la recherche dans les dossiers de la police ottomane, la presse, les livres scolaires et les articles des organisations de jeunesse, cet article se concentre sur la politisation et la socialisation des enfants et des jeunes ottomans selon des lignes ouvertement ethniques, religieuses et nationalistes.

Plan de l’article
  • La rue : un champ de bataille pour « petits soldats »
  • L’autre mobilisation de la jeunesse : scoutisme et entraînement paramilitaire
  • Entre violence d’État, accommodations et refus : l’enjeu des orphelins dans la guerre
    • Des enfants enlevés ou des enfants sauvés ’ D’une communauté nationale à une autre
    • Projets expérimentaux et turquisation : nationaliser les orphelins arméniens