Den’ Pobedy… ou Le Jour de la Victoire. Brève histoire des jeunes Espagnols combattants en URSS (1941-1945)

par Verónica Sierra Blas  Du même auteur

Résumé

L’Union soviétique fut un des pays alliés du gouvernement républicain espagnol lors de la guerre civile. Staline envoya des troupes, des armes, des vivres et du matériel sanitaire en Espagne et accepta l’arrivée des 2 895 enfants évacués entre 1937 et 1938 afin de les protéger de la guerre. Le gouvernement républicain et le régime soviétique envisageaient tous deux leur éloignement comme provisoire, mais la victoire de Franco et le début de la Seconde Guerre mondiale signifièrent que leur évacuation devint un exil permanent pour la majorité d’entre eux. Quand Hitler envahit l’Union soviétique en juin 1941, la majorité des enfants (désormais adolescents) s’engagèrent dans l’effort de guerre, soit en apportant de l’aide à l’arrière, soit en combattant sur la ligne de front. Combattre auprès des Soviétiques fut non seulement un moyen pour ces jeunes Espagnols d’exprimer leur gratitude pour l’accueil et les soins reçus, mais aussi la meilleure démonstration de ce que devait être leur destinée : continuer la lutte contre le fascisme d’abord entreprise par leurs familles en Espagne. Cet article relate leurs histoires en se fondant sur les carnets, lettres, mémoires et autobiographies rédigés avant, pendant et après la Seconde Guerre mondiale.

Plan de l’article
  • Une armée en gestation
  • Pour la Patrie, pour Staline et pour les nôtres