Marchés et concentration en milieu rural

Séparer le bon grain de l’ivraie ?

L’organisation patronale dans la meunerie du Nord (1914-1987)

par Stéphane Lembré  Du même auteur

Premières lignes

Les dynamiques d’organisation patronale ont désormais perdu de leur mystère. Leurs intérêts et leurs activités multiples ne se limitent ni à des ententes circonstancielles, ni aux principales organisations nationales. Naguère envisagées sous le seul angle du corporatisme défenseur de la profession, ces organisations de différents niveaux ont bénéficié d’études éclairant leur rôle (…)

Plan de l’article
  • Le choc de la pénurie (1914-1919)
    • La rupture de la guerre
    • Une économie de la pénurie
    • Réorganiser la meunerie dans la zone non occupée
  • L’impossible stabilisation (1919-1945)
    • Le retour à la surcapacité et les prémices de la régulation
    • Les organisations professionnelles de la meunerie
    • Le décret-loi de 1935 et l’organisation des marchés
  • S’organiser et concentrer pour exister (1945-années 1980)
    • Une politique poursuivie après la guerre
    • Entre concentration et résorption