La rumeur de Pinkville. Les commissions d’enquête sur le massacre de My Lai (1969-1970)

par Romain Huret  Du même auteur

Résumé

Cet article essaie de repenser le massacre de My Lai à partir du travail des deux commissions officielles, l’une dirigée par le général William Peers, l’autre par F. Edward Hebert, sur le massacre qui se déroule à My Lai le 16 mars 1968. L’une et l’autre essaient de rendre compte du déroulement des événements, d’expliquer le comportement des soldats et finalement de comprendre la montée des violences au sein des soldats américains engagés au Vietnam. Finalement, la commission Peers met en avant la responsabilité des officiers de la division Americal, alors que la commission Hebert estime que l’événement a été exceptionnel et causé par des individus. En dépit de leurs approches différentes, les deux commissions véhiculent d’importantes archives pour les historiens soucieux d’écrire la guerre du Vietnam, soit en utilisant les conclusions des deux commissions, soit en partant de leur échec à rendre compte de la tragédie américaine au Vietnam.