De la résidence lignagère à la rente immobilière : cours et compounds en Afrique Occidentale Française et au Nigeria, fin XIXe siècle-1960

par Laurent Fourchard  Du même auteur

Résumé

La cour en Afrique Occidentale Française et le compound au Nigeria qui constituaient au XIXe siècle les unités résidentielles de base du lignage furent entièrement bouleversés dans la première moitié du siècle sous l’effet conjugué de la monétarisation des rapports sociaux, de l’augmentation de la valeur du sol urbain et de l’introduction de nouvelles réglementations foncières. Simultanément à la croissance et à la densification urbaines, de nouvelles pratiques rentières se diffusèrent généralement des cités côtières vers les villes de l’intérieur et du quartier européen vers les nouveaux lotissements africains. La densification des espaces et la pression foncière accentuèrent presque partout l’hétérogénéité ethnique, professionnelle et religieuse des quartiers et accélérèrent la diffusion des segments de lignages à l’échelle de toute la ville.