Notes de lecture

Premières lignes

Steven L. KAPLAN. – La fin des corporations. Paris, Fayard, 2001, 740 pages.
Un fort volume au dos noir des éditions Fayard : impossible de se tromper, le Kaplan nouveau est arrivé. A vrai dire, tout n’est pas absolument neuf dans cette étude de l’agonie de l’ancien système de contrôle de la production et d’encadrement des ouvriers urbains. (…)