Peut-on être pauvre sans être un prolétaire ?

par Nathalie Moine  Du même auteur

Résumé

La mesure de privation des droits civiques fut instaurée très vite par les bolcheviks. Elle consistait à éliminer du corps civique les éléments non désirés dans la nouvelle société soviétique, sur des critères complexes qui visaient à la fois les représentants de l’Ancien Régime, les anciens serviteurs du culte, mais aussi tous ceux dont le type et le montant des revenus étaient assimilés à des résidus du capitalisme. Cette politique discriminatoire connut son apogée au moment de l’abandon de la N.E.P. Cet article se fonde sur une base de données, établie par des chercheurs russes, reprenant les dossiers de personnes, habitants d’un quartier de Moscou, réclamant leur rétablissement dans leurs droits civiques. L’étude de ces cas individuels révèle l’écart entre les catégories abstraites du discours politique et les caractéristiques des personnes censées les incarner. Les lettres des plaignants montrent comment ces derniers doivent eux-mêmes utiliser les valeurs et catégories officielles pour rendre compte de leur propre expérience. Enfin, la façon dont les autorités locales réexaminent les dossiers prouve l’importance de la place qu’elles accordent à leur propre perception des situations individuelles.